Sélectionner une page

Tout comprendre sur l’Alopécie

Généralement causée par l’âge, les hormones, le stress ou encore l’hérédité, l’alopécie est une diminution de la quantité des cheveux plus fréquente chez l’homme que chez la femme. Une diminution qui peut aboutir à une disparition des cheveux si la maladie n’est pas traitée dès les prémices.

Alopécie -evolvehairreplacement

Qu’est-ce que l’alopécie ?

En conditions normales, un être humain perd entre 50 et 100 cheveux par jour. Mais quand l’alopécie survient, la chute est beaucoup plus importante, résultant en un cuir chevelu clairsemé, voire dégarni. Mais qu’est-ce donc que l’alopécie ? L’alopécie est le terme médical désignant la chute de cheveux. Elle correspond à une baisse de la quantité de cheveux définitive ou temporaire sur l’ensemble du crâne ou sur une zone précise de celui-ci. Nous vous le  disions, la maladie touche principalement les hommes, mais cela ne veut pas dire qu’elle épargne les femmes, et encore moins les enfants, dans une moindre mesure. En effet, on estime qu’environ 40% des femmes âgées de plus de 50 ans seraient sujettes à l’alopécie diffuse chronique. Selon son intensité, l’alopécie peut être mal vécue par la personne qui en est atteinte, pour des raisons évidentes d’esthétique. Ainsi, la maladie peut avoir un impact psychologique important, et peut également n’être que le symptôme d’un problème sous-jacent.

On distingue deux principaux types d’alopécie, à savoir l’alopécie androgénétique, également appelée calvitie et liée aux hormones androgènes, et l’alopécie diffuse aiguë ou chronique, qui correspond à une chute de cheveux soudaine. Ce ne sont cependant pas les seuls types d’alopécie connus.

Les différents types d’alopécie 

Androgénétique, génétique, congénitale, de traction, cicatricielle, non cicatricielle, séborrhéique, diffuse, spitz… Il existe plusieurs types d’alopécie, bien que les plus connus soient l’alopécie androgénétique et l’alopécie diffuse

Alopécie c'est quoi -evolvehairreplacement
Widget Pub-2-evolvehair

Alopécie androgénétique 

Il s’agit de la forme la plus courante d’alopécie, qui touche environ 50 % des hommes à l’âge de 50 ans. Également appelée alopécie androgénique ou masculine, cette forme de calvitie est héréditaire et on pense qu’elle est associée à l’excès d’une certaine hormone, qui a un effet sur les follicules pileux. Dans la calvitie masculine, la ligne des cheveux recule et les cheveux deviennent fins. La chute des cheveux commence généralement à la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine.

Alopécie diffuse 

La calvitie peut également toucher les femmes. Les scientifiques ne savent pas si la calvitie féminine est héréditaire et quelles en sont les causes, mais elle semble plus susceptible d’affecter les femmes ménopausées, peut-être en raison de changements hormonaux.

Alopécie areata

Egalement appelée pelade, cette affection se manifeste par des plaques de calvitie qui disparaissent puis réapparaissent. Elle survient soudainement et les récidives peuvent être fréquentes. Les hommes, les femmes et les enfants de tout âge peuvent être touchés, bien que cette affection soit plus fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes. L’alopécie areata peut toucher n’importe quelle partie du corps, mais les plaques se situent généralement sur le cuir chevelu. Elle est causée par un trouble du système immunitaire et les personnes souffrant de maladies auto-immunes sont plus susceptibles d’être touchées. Dans un cinquième des cas, l’alopécie areata est héréditaire.

Alopécie androgénétique-evolvehairreplacement (1)
Alopécie androgénétique-evolvehairreplacement

Alopécie cicatricielle

Ce type d’alopécie désigne une perte de cheveux permanente causée par des maladies rares telles que la sclérodermie et le lupus discoïde. Les follicules pileux sont complètement détruits et les cheveux ne repoussent pas. Cette affection touche aussi bien les hommes que les femmes et est plus fréquente chez les adultes que chez les enfants. On estime qu’environ 7 % des cas d’alopécie sont des alopécies cicatricielles.

Effluvium anagène

Il s’agit d’une forme de chute de cheveux qui peut toucher l’ensemble du corps, le cuir chevelu et le visage. L’effluvium anagène est le plus souvent causé par les produits chimiques utilisés pour traiter le cancer en chimiothérapie et, dans certains cas, par d’autres thérapies anticancéreuses telles que la radiothérapie ou l’immunothérapie. La perte de cheveux commence généralement après quelques semaines de chimiothérapie, bien que tous les produits chimiques utilisés n’aient pas cet effet. L’alopécie est généralement temporaire et les cheveux commencent à repousser environ six mois après l’arrêt du traitement.

Alopécie : populations et zones touchées 

L’alopécie peut toucher n’importe quelle partie du corps, bien qu’elle concerne majoritairement le cuir chevelu principalement chez l’homme, mais pas seulement. En effet, l’alopécie diffuse par exemple concerne aussi bien les hommes que les femmes adultes. L’alopécie androgénique, quant à elle, peut toucher les personnes de tous âges, tous sexes confondus, avec une prédominance chez les hommes. Notons que la plupart des cas de calvitie sont attribuables à l’alopécie androgénétique : près de 50% des hommes âgés de 50 ans et 15% des femmes qui n’ont pas encore atteint l’âge de la ménopause. Dans de rares cas, l’alopécie peut également toucher les enfants. 

Alopécie : quel traitement ?   

La calvitie masculine est un phénomène normal lié au vieillissement et ne nécessite pas de traitement car elle n’est pas dangereuse pour la santé. Cependant, la perte de cheveux peut tout de même être mal vécue par la personne. Bonne nouvelle : des traitements existent. 

Pour soigner l’alopécie, on peut adopter une approche médicamenteuse. En effet, il existe des médicaments pour traiter la calvitie masculine, mais aussi l’alopécie féminine. Cela dit, les médicaments ne garantissent pas une amélioration de la perte de cheveux et les effets positifs éventuels ne durent que le temps de la prise du traitement. 

L’alopécie areata peut être traitée par des stéroïdes ou par l’immunothérapie. L’immunothérapie consiste à induire délibérément une réponse allergique qui déclenche la pousse des cheveux dans les zones chauves. L’alopécie peut également être traitée par des méthodes chirurgicales telles que la greffe de cheveux, une procédure principalement utilisée pour traiter la calvitie masculine. Des follicules pileux sont prélevés à l’arrière de la tête et transplantés dans la zone chauve.

Il existe aussi des remèdes de grands-mères qui se sont révélés assez efficaces dans le traitement de l’alopécie. L’un des plus connus est une recette à base d’ortie : laissez infuser 4 cuillères à soupe de feuilles d’ortie dans 1 litre d’eau bouillante pendant 10 minutes. Il suffit ensuite de filtrer la lotion avant d’en frictionner le cuir chevelu.

Diffuse-Alopecie-evolvehairreplacement